Pôle Justice

La Consultation “ Familles-Justice ”, à disposition des magistrats (Juges des Enfants, Juges d’Instruction, Substituts, délégués du Procureur, Juges aux affaires familiales), fonctionne en binôme avec la Consultation Aide Sociale à l’Enfance.

Le plus souvent, les juges pour Enfants mandatent cette consultation spécifique « Justice » pour évaluer les indications de placement ou les capacités parentales, comprendre les dysfonctionnements familiaux qui ont provoqué le saisissement du Juge et aider à les réduire, accompagner le projet de retour d’un enfant placé, évaluer et mobiliser les compétences éducatives des parents dans des situations de délinquance juvénile ou de fugues, prendre la mesure et réduire l’impact des conflits conjugaux sur les enfants, accompagner la recomposition familiale post-divorce, lorsqu’elle met les enfants dans des situations difficiles, etc...

Les mandats concernés combinent donc le plus souvent une approche évaluative (exploration du fonctionnement familial, aide à la décision) et une intention psycho-éducative, voire thérapeutique, visant une amélioration des relations intra-familiales et un mieux-être des individus.

Cadre d’intervention :

En terme d’évaluation, les objectifs varient en fonction des situations – parmi lesquelles :

  • Les situations de mauvais traitements
  • Les situations de déviance du mineur
  • Les situations de difficultés conjugales aigues
  • Les situations de violences conjugales

Le contexte judiciaire conditionne le cadre d’intervention – il en constitue aussi le levier principal.
Il n’est absolument pas nécessaire, voire même contre-indiqué, d’essayer d’obtenir une adhésion sous forme de demande d’aide.

L’intervention systémique, particulièrement dans le cadre de dysparentalités graves, peut être opérante sans qu’une demande classique ait été formulée – notamment lorsque le cadre paradoxal de l’aide contrainte est clairement posé.

Un rapport est rédigé en fin de mesure. Il rend compte du fonctionnement familial, de ses progrès, des positionnements parentaux, et, selon les situations, fait des propositions.